Voeux 2019 et Actualités

Voeux pour 2019 de M. Franck Lelièvre, IA-IPR de Philosophie, aux professeurs de l’Académie de Caen ; actualités diverses.

Chères et chers collègues,

 

 

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre engagement au service de notre discipline et surtout à vous présenter mes meilleurs vœux pour l’année qui commence, en espérant que vous avez profité en famille de ces congés bienvenus. 

 

*** 

 

Le seconde journée de formation continue aura lieu le 5 février prochain au CRDP de Caen : elle est intitulée "Islam et Philosophie" et nous permettra de profiter de la compétence de M. Philippe Quesne.

Je suis d’ores et déjà preneur de vos propositions pour 2019/2020 et vous en remercie d’avance. 

 

*** 

 

S’agissant de la réforme en cours et des priorités à mettre en œuvre pour la formation des élèves, je me permets d’attirer votre attention sur les quelques points suivants : 

L’instauration d’un enseignement de philosophie de tronc commun à 4 heures pour tous les élèves en terminale implique un effort de recrutement assez important (cf. en PS) et, par voie de conséquences, avant qu’il ne produise tous ses effets, la possibilité, pour certains d’entre vous, d’avoir à prendre en charge, ici ou là, des enseignements en heures supplémentaires, notamment pour pouvoir assurer l’enseignement de spécialité "Humanités, Lettres et Philosophie". Il me semble que l’intérêt de cet enseignement, la présence de professeurs de philosophie en première comme en terminale qui est dorénavant réglementaire (cf. ci-dessous), la promotion enfin de cette spécialité qui dépend aussi de votre engagement et de votre compétence peuvent en valoir la peine. Je ne sous-estime ni n’oublie vos droits ni les difficultés que cela pourra représenter pour ceux qui accepteront cette charge supplémentaire destinée à ne durer qu’un temps. Je les en remercie d’avance. 

S’agissant du cadrage déterminé pour l’enseignement de cette spécialité et qui nous importe particulièrement, il « doit être assuré à part égales sur chaque année du cycle » = en classe de première donc, comme en classe de terminale . Je tiens à me féliciter, avec vous, de l’action des associations professionnelles et syndicales et des corps d’inspection de nos deux disciplines, tout à fait solidaires sur ce dossier crucial. La formule retenue a été adoptée fin décembre grâce à eux qui n’était pas du tout acquise. Elle nous semble extrêmement importante. Vous ne devrez pas hésiter à en rappeler les implications dans vos établissements respectifs. 

Pour l’instant, seule une minorité d’établissements, en Haute comme en Basse-Normandie, qui ne disposaient pas d’un enseignement en séries L, ne proposeront malheureusement pas cette spécialité en première l’an prochain. Naturellement, son sort dépendra de la manière dont elle répondra aux attentes des élèves, d’une concertation intelligente entre disciplines, et du maintien d’effectifs suffisants en terminale. Je sais pouvoir compter sur votre investissement auprès des élèves et de leurs parents. 

Enfin, le programme de cet enseignement, légèrement mais utilement retouché grâce à la consultation, offre largement matière à un investissement authentiquement philosophique. Il peut et doit être novateur tant du côté de la mise en œuvre de thématiques, toutes importantes et pertinentes, que des nouvelles épreuves dont le contour disciplinaire garanti, pour les Lettres comme pour la Philosophie, et les détails devraient s’éclaircir et se préciser dans les semaines qui viennent. Des formations seront programmées et proposées bientôt pour accompagner cette mise en œuvre. 

 

*** 

 

Les futurs programmes de philosophie du tronc commun devraient être connus vers le mois de mars ou d’avril. Ils ne prendront effet de toute façon qu’à la rentrée 2020. Vous serez naturellement consultés.

 

*** 

 

L’apprentissage de l’oral et la mise en œuvre de la parole des élèves, sous ses différentes formes, est une partie importante, à certains égards fondamentale, de la formation de nos jeunes concitoyens. Vous y avez toute votre part. Elle est expressément indiquée dans les compétences professionnelles évaluées dorénavant formellement à l’occasion des PPCR (cf. "utiliser un langage clair et adapté et intégrer dans son activité la maîtrise de la langue écrite et orale par les élèves"). Elle est surtout décisive pour la mise en œuvre de l’épreuve orale terminale au baccalauréat. En effet, " l’épreuve orale terminale s’appuie sur un projet mené par l’élève depuis la classe de première en lien avec ses enseignements de spécialité. Ses professeurs d’enseignements de spécialité l’aideront à élaborer ce projet ." (cf. ci-dessous p. 5 et 6).

 

PDF - 720 ko
questions_reponses_bac_2021

 

Un groupe de travail sur cette question a été constitué entre inspecteurs et professeurs de différentes disciplines qui s’efforcera de vous proposer des pistes et des recommandations. Je remercie les professeurs de philosophie qui ont accepté d’y participer et remercie également par avance tous ceux qui voudront bien contribuer à fournir leurs contributions sur ce dossier. 

 

*** 

 

Enfin la mise en œuvre de la nouvelle épreuve écrite, pour les séries STHR , a donné lieu à une note de l’inspection générale que vous trouverez en copie. (voir pièce jointe ci-dessous)  

 

 

En vous remerciant encore et en vous souhaitant, encore une fois, à toutes et à tous, une excellente année 2019. 

 


—  
Franck Lelièvre
IA-IPR de Philosophie
Académie de Rouen, extension pour les académies de Caen, de la Guyane et de la Martinique.
06 86 81 13 06 

 

 

PS : les chiffres pour les postes ouverts aux différents concours en hausse parfois sensible :

Pour le CAPES externe : 120 (80 en 2018) 
pour l’Agrégation externe : 73 (au lieu de 61) 
pour le CAPES interne : 45 (au lieu de 15) 
pour l’Agrégation interne : 27 (au lieu de 23) 
pour le CAPES réservé : 20 (au lieu de 15) 
enfin, pour le CAER : 22 (au lieu de 14).

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)