Débat contradictoire préparé :

’Should we trust others ?’

Peut-on faire confiance, faut-il faire confiance aux autres ? Est-ce le socle de toute vie sociale, ou le symptôme d’un manque de prudence ? Les relations humaines sont-elles fiables ou mensongères ? La méthode du débat contradictoire préparé est ici l’occasion d’un exercice appliqué d’analyse et d’argumentation philosophiques.

1) Objectifs

Le débat philosophique s’est tenu cette année avec des étudiants de 1ère année d’études commerciales.

Nous leur avons proposé la question suivante :

SHOULD WE TRUST OTHERS ?

(Faut-il faire confiance aux autres ?)

shakespeare
(William Shakespeare (1564-1616) ; source image : en.wikipedia.org)

_

2) Déroulement

La séquence a débuté par l’analyse guidée d’extraits vidéos d’une adaptation (O.Parker, 1995) de la célèbre pièce de William Shakespeare, OTHELLO OU LE MAURE DE VENISE (1604), illustrant la fragilité de la confiance humaine, tout autant que sa manipulation, ses égarements crédules, ses défiances exagérées (cf. le triptyque Othello/Iago/Desdémone).

othello
(James Clarke Hook, ’Premiers doutes d’Othello’, source image : fr.wikipedia.org)

_

Furent ensuite commentés divers extraits d’oeuvres philosophiques :

  • PLATO, The Republic
  • HOBBES, On the Citizen
  • PASCAL, The Thoughts of Blaise Pascal
  • MONTAIGNE, Essays
  • HUME, An enquiry concerning the principles of morals
  • MILL, On Liberty ; Utilitarianism

Avant de s’achever par un débat, une deuxième vidéo en anglais a été écoutée puis discutée : une conférence de la professeure de philosophie Onora O’Neill intitulée : « What we don’t understand about trust ».

Onora O'Neill (source : The Irish Times)
(source image : en.wikipedia.org)

_

Pour préparer le débat, les arguments ont d’abord été cherchés individuellement à la maison. La semaine suivante, un jury a été choisi et la classe séparée en deux groupes (par tirage au sort), l’un défendant la thèse (yes, we should trust others), l’autre l’antithèse (no, we shouldn’t rely on others).
Chaque groupe a pu échanger 30 minutes, avant de procéder au débat.
La controverse s’est conclue par un bilan des positions effectué par un membre désigné dans chaque groupe.

3) Documents philosophiques

UN EXEMPLE : UN TEXTE DE HUME.

PDF - 175.6 ko
HUME on self-love

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)